Nos partenaires

Instagram

Newsletter

Édito

L’homme ne saurait plus vraiment quelle est sa place dans la société. Les nouveaux « mâles » devraient se réinventer des valeurs, une identité. À chacun de trouver sa réponse nous direz-vous. Mais force est de constater que nous sommes une majorité à nous féliciter d’être « libérés » de ce que la société prétendait nous imposer comme un chemin obligatoire à travers notamment le terme devenu si désuet de « chef de foyer » – au détriment de nos compagnes. Regardez bien, cela ne fait pas si longtemps qu’on remet en question la répartition des rôles entre hommes et femmes, et encore n’est-ce que le début.

L’homme de 2020 ne se prive plus d’assumer son côté hédoniste, de prendre soin de lui. Il se fait masser, file au spa et ne dit pas non à une bonne séance shopping. Il ne renonce plus à révéler son côté féminin, pourquoi pas. Les prochaines années doivent permettre à l’homme de pouvoir assumer ses envies, ses différences, sans se sentir jugé. Les cinq rugbymen du Stade dijonnais qui se sont prêtés au jeu du shooting mode incarnent parfaitement ce que le nouveau magazine que vous tenez entre les mains entend mettre en valeur : des hommes bien dans leur époque et leur territoire.

La guerre des sexes est dépassée, non ? On va peut-être un peu vite en besogne. Nous n’ignorons pas les relents réactionnaires des partisans de la Manif pour tous pour tous ou de ceux qui aimeraient voir les lois de la charia s’imposer en Europe. Les messieurs en Bourgogne, tout en restant vigilants et militants, apprennent à profiter. Et c’est tant mieux.

Bonne lecture !